•   L’importance de la Garonne pour Mauzac ne se dément pas au cours du temps. Si elle est un moyen de communication facile Sud Nord, elle n’en demeure pas moins un obstacle dans la direction Est– Ouest.

     Voici  ce qu’écrit l’instituteur May dans sa monographie de Mauzac dans les années 1880 :

      

     

    …En fait de cours d’eau, Mauzac ne compte que le beau fleuve de la  Garonne. C’est par lui qu’ont été apportés à Toulouse centre des transactions commerciales du midi, à des époques déjà très éloignées les riches produits de la montagne, notamment les fortes boiseries des vallées pyrénéennes …

     

    …De tout temps donc la plaine a été favorisée par les transports et tandis qu’un si grand mouvement se produisait dans le territoire, le village seul, expatrié pour ainsi dire de l’autre côté du fleuve vivait dans un isolement complet..

     

    …les habitants de la rive gauche eux-mêmes étaient vus dans toutes les circonstances importantes de la vie, école, fêtes à Fauga et Noé et étaient des étrangers  pour le village.

     

      La barque ne suffisait plus pour assurer   la traversée des personnes et véhicules de plus en plus chargés.

     

     

    Monsieur May continue :

    Il fallut songer à remplacer ici la coque de noix par un passage de plain-pied...

     

     

     

     

     

     

    … Après bien des hésitations, bien des enquêtes qui divisèrent si malheureusement la commune, bien des démarches et beaucoup d’argent, après forces adjudication infructueuses   un concessionnaire sérieux se présenta enfin et commença vers la fin de 1873 avec une société composée des propriétaires du lieu  la construction du magnifique pont métallique …

    Rappelons que dans cette dernière moitié du siècle, de nombreux projets sont en cours à Mauzac : construction de la mairie, d’une halle couverte, d’une école, création d’une voie de communication est-ouest avec rectification des chemins en liaison avec la construction du pont. Les dépenses sont importantes pour le peu de recette dont dispose la commune et le recours à l’imposition devient de plus en plus difficile.

     

    Le colonel Carrière qui fut conseiller municipal et conseiller général tenta d’user de son influence dans l’obtention des subventions. On dit même qu’il alla plaider la cause à Biarritz auprès de Napoléon III. Le compte-rendu de la  réunion du conseil municipal  du 24 mars 1867 provoquée par une instruction du ministre de l'intérieur au sujet des subventions à voter  montre bien les idées en présence  auxquelles le maire de l’époque M. De St Giniés a été confronté.   … M le maire par un exposé succinct et précis a démontré l’utilité incontestable de la construction et la part d’intérêt que la commune de Mauzac est appelée à retirer de l’entreprise fait découler pour la commune la nécessité de voter la subvention demandée.

     

    En conséquence il invite  le conseil à formuler ce vote.

    Un membre demande la parole et dit :

    Je ne saurais Messieurs contester la justesse de l’exposé de M le maire en ce qui touche l’utilité d’un pont sur la Garonne à Mauzac et la part d’intérêt que notre commune doit retirer de l’entreprise ainsi que les autres communes situées sur les deux rives. La nécessité de la construction n’a pas besoin d’être démontrée, il suffit d’ouvrir les yeux et de voir.

    Mais, M. le maire, il me semble que notre commune malgré tous les avantages résultant pour elle de la construction projetée n’est point en position d’accorder la part de subvention que l’administration réclame d’elle. En effet, pour solder sa dépense la commune a besoin de recourir chaque année à l’imposition ; et cette année, les dépenses toute nature s’élèvent à …

      

    Suit un détail des dépenses ...

    …Je regrette dit le membre en finissant que la situation financière de la commune me fasse une loi de repousser la proposition de M le maire qui a tant à cœur les intérêts de ses administrés. Je vote contre la proposition.

    La proposition est mise aux voix.

                    Votants   9

                    Pour        4

                    Contre    5

     

                                                                                Plouf !

     

     

     

      

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique