• Il semblait difficile d’évoquer une partie de l’histoire de notre village sans aborder celle du fleuve qui le traverse et qui a été la source de son implantation et de sa vie

     

    L’histoire elle-même étant déjà plus ou moins écrite, nous tenterons dans cette rubrique  de ne pas négliger la petite histoire, c’est-à-dire toutes ces anecdotes orales qui font la richesse d’un patrimoine et sa spécificité.

    Ce sera notre modeste contribution à l’enrichissement  de notre mémoire commune.

     

    Toutefois, avant de nous intéresser à notre village, regardons autour de nous.

    Ci-dessous la carte du cours de la Garonne datant de 1716 (Hippolyte Matis).

     

     

    Journal de Mauzac

     

    On remarque que les villages riverains étaient situés tantôt rive droite (Capins, Moyzac) et tantôt rive gauche (Noué, Faugua)

     

    Leurs habitants   furent donc  confrontés au problème de la traversée du fleuve. 

    En ce qui concerne  Mauzac, un aperçu du territoire de la commune nous est donné par cette carte du cadastre de 1839 et il nous confirme que ce territoire s’étend des deux côtés du fleuve.

    Journal de Mauzac
     

     

     

    Regardons de plus prés le trajet que parcourt la Garonne lors de la traversée de la commune.

     

    Arrivant du sud-ouest, elle bute sur les falaises du lieu dit Les Badorques Œ puis avant le pont elle est   déviée pour   pour finalement rencontrer les marnes des Duguères Ž qui lui donnent une direction nord-ouest. On peut  alors noter qu'elle a  même direction à l’entrée et sortie de notre village. 

    Celui-ci s’étend donc  des deux côtés du fleuve, le village proprement dit est coincé rive droite entre Garonne et coteaux  tandis que rive gauche  se trouvaient le château du seigneur avec son moulin bladier et la demeure des sœurs maltaises. Il devait donc être nécessaire de passer fréquemment d’une rive à l’autre.

    … Il suffit de passer le pont et c’est de suite l’aventure dit la chanson (Brassens)

    Certes, encore eut-il fallu qu’il y eut un pont. !  

    Jadis, la véritable l’aventure n’était-elle pas de traverser  les fleuves?

     Aventure ….. à suivre

     

     

     

     

     Journal de Mauzac

     

     

    Imaginons  Mauzac sans le pont !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique